Posted on: 21 octobre 2020 Posted by: Sophie Comments: 1
être vulnérable

« T’as tellement à offrir Sophie »…. Voilà ce que j’ai entendu récemment, et j’ai pris ça comme une petite claque. Je fais partie de ceux qui ont des choses à dire mais qui n’osent pas… La peur de s’exposer, de se livrer, d’aborder un sujet déjà traité par d’autres, de ne pas se sentir légitime. Et pourtant ! On a tous quelque chose à dire, alors offrons-nous le droit d’oser !

Se libérer de ses propres doutes

Si tu n’oses pas, ce n’est pas par peur du regard des autres. C’est simplement à cause de tes propres peurs, de ton manque de confiance. Tu as envie d’écrire un article ? Fais-le ! Tu as envie de créer un podcast ? Fais-le !

Le regard des autres te bloque ? Dis-toi qu’eux aussi ont commencé un jour. Certains ont des commentaires négatifs ? Généralement c’est parce que tu les impressionnes ou parce qu’ils n’ont pas le courage d’en faire autant que toi !

Autant internet est un merveilleux endroit pour rencontrer des personnes incroyables, se former, découvrir… autant c’est le parfait endroit pour démolir ta confiance en toi ! Tips : tu peux à tout moment bloquer une personne qui te parait toxique (ok ça c’est ce que mon amie Julia m’a dit pour e botter les fesses, et force est de reconnaitre qu’elle a raison !)

Prendre du recul

Quand j’ai envie d’oser mais que la peur me bloque, j’ai le réflexe de prendre du recul. Ca me permet de faire un bilan et de me dire que finalement, mes peurs sont certes légitimes mais parfois peu fondées.

On a tous un vécu, on a tous des expériences incroyables comme des moments plus douloureux. Je fais partie de ceux qui préfèrent se relever plutôt que de subir. Et quand je regarde en arrière, ne serait-ce que sur un an, je me rends compte que j’ai quand même un peu assuré. Tu veux savoir pourquoi ? J’ai connu le deuil, la séparation, un accident, c’est déjà pas mal non ? Rajoute une pandémie et son confinement qui nous a tous chamboulés, et qui continue de nous secouer ! J’aurais pu choisir de baisser les bras et pourtant j’ai osé ! J’ai pris le temps d’encaisser, de tout reposer à plat, de me montrer plus faible aussi et maintenant ? Maintenant j’ai envie de partager plus. Mais… mais cette peur de m’exposer plane encore et toujours. J’ose en silence…

oser être vulnérable

Décider d’oser un peu plus

« T’as tellement à offrir Sophie » … cette phrase a fait écho après une discussion avec ma fameuse Julia. Je lui confiais mon envie de lancer un podcast, mais la peur de l’échec ou de n’intéresser personne me paralysait et j’ai lancé « Je ne suis personne pour impacter les autres ». Le décor était planté et tu l’auras compris, sa réaction a suivi dans la seconde ! Au final, c’est encore et toujours cette peur de m’exposer qui revient (est-ce que tu as le nombre de fois que ces mots apparaissent ?). Mais après tout, qu’est-ce que je risque ?

Elle a eu raison de réagir, de me faire réagir. J’ai toutes les cartes en main, ça ne dépend que de moi. C’est la même chose pour toi.

Alors non je ne vais pas lancer un podcast demain matin mais cette idée me trotte dans la tête depuis un moment, je sais qu’elle aboutira et que ce n’est qu’une question de temps. Pour l’instant, j’avance un pas après l’autre. Les articles vont reprendre avec plus de régularité et on verra où ce chemin nous mène !

Si tu me connais tu sais que je fais partie de ceux qui pensent que rien n’arrive par hasard alors que j’aime tout programmer, tout anticiper comme pour avoir le contrôle. M’exposer ici, c’est me montrer vulnérable mais c’est ce que par quoi on passe tous un jour ou l’autre. On se montre vulnérable en disant ce que l’on pense à quelqu’un, en osant se lancer un nouveau défi, en créant une entreprise, en recommençant tout à zéro et c’est ok ! C’est en se montrant vulnérable que l’on se (re)découvre, que l’on avance, que l’on impacte.

Et toi si tu devais te montrer vulnérable, ça serait comment ?

1 people reacted on this

  1. Bonjour Sophie,
    Très criant de vérité !
    Moi je m’autoriserais à être vulnérable, j’enverrai bouler ce fameux syndrome de l’imposteur et j’irai créer ces fameuses vidéos dont je t’ai parlé il y a bien longtemps. Trouvez SA liberté en se fichant du regard des autres et en refusant l’autosabotage.

Leave a Comment